Ashvaara Index du Forum
Ashvaara
Le Nouveau Monde
 
Ashvaara Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
:: Khrona ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Ashvaara Index du Forum -> Ashvaara, le nouveau Monde -> Le Registre -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khrona
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 39
Âge: 23 ans
Race: Humain
Métier: Nécromancien [Voleur]
Pouvoir(s): Contrôler les morts
Arme(s): Un poignard
Groupe/Organisation: L'Ordre du Faucon Noir
Localisation: Là où il ne peut être trouvé...
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Mar - 23:37 (2010)    Sujet du message: Khrona Répondre en citant

Prénom: Kaën
Nom: Fâan
Surnom: Khrona

Âge: 23 ans
Sexe: M
Race: Humain
Attributs raciaux: Intelligence, versatilité 
Terre d’origine: Takaenoss

Fonction/Métier:
Nécromancien [Voleur]
Groupe/Organisation: L'Ordre du Faucon Noir
Arme(s): Un long poignard
Pouvoir(s): Contrôler les morts
Don(s) particulier(s): Il possède une très bonne mémoire.


Description physique:
Sa peau est assez pâle, surtout pour un humain, lui donnant parfois un air presque maladif; cela n‘est toutefois dû qu‘à  une rare exposition au soleil. Ses cheveux sont noirs, coupés court, et jamais vraiment coiffés, ayant souvent tendance à partir dans tout les sens. Son unique oeil valide est d’un brun très clair, paraissant même doré sous certain éclairage, tandis que l’autre, d’un blanc laiteux et barré d‘une fine cicatrice, reste toujours caché.

De grandeur plutôt moyenne, il n’a pas non plus une musculature très développée; au yeux de plusieurs, il paraît même frêle. Toutefois, le fait qu’il porte toujours un bon nombre de couches de vêtements a souvent tendance à renforcer cette impression. De plus, il ne porte pratiquement que des vêtements longs, de couleurs sombres, et ce, peu importe la température ambiante. Également, il possède une longue cicatrice qui lui traverse le dos de part en part.



Description psychologique: Il est quelqu’un de plutôt solitaire, même si la compagnie de le dérange pas vraiment; seulement, même avec les autres, il préfère garder ses pensées et ses opinions pour lui-même. Guère bavard, il n’aime pas parler pour ne rien dire; toutefois, lorsqu’il parle, il a souvent tendance à se montrer sarcastique, voir ironique avec les gens qui l’entourent, les blessant parfois sans même s’en rendre compte.

Possédant une détermination à tout épreuve, il n’abandonne jamais avant d’avoir atteint son but. De ce fait, il est près à tout pour y arriver, que ce soit manipuler, voler ou tuer. Possédant une vision plutôt erronée de ce qui est bien ou mal, il préfère y aller selon ses propres principes, se souciant fort peu des lois.

Il possède aussi l’étrange habitude de se parler à lui-même, donnant souvent l’impression, probablement avec raison d’ailleurs, qu’il s’adresse à une personne absente. Il lui arrive d’ailleurs également de se perdre dans ses pensées, paraissant presque tomber dans une sorte de transe, perdant la notion de ce qui se passe autour de lui pour une durée indéterminée; il est alors pratiquement impossible de l'en faire sortir.



Biographie: Originaire de Takaenoss, on ne peut pas véritablement dire qu’il a eu une enfance tumultueuse; enfin, jusqu’à un certain point. Il ne sut jamais vraiment pour quelles raisons lui et sa famille vivaient sur le continent des créatures bannit de Khaernoss; peut-être ses parents avaient-ils commis un crime quelconque, ou alors peut-être avaient-ils cherchés à fuir la guerre? Quoi qu’il en soit, ils menaient  une vie que l’on pourrait qualifier de tranquille; paysans sans histoire, dans un petit village éloigné au nord du continent. La seule ombre au tableau concernait son frère, de quatre ans son aîné. Prénommé Shaan, ce dernier était atteint d’une maladie incurable, le dévorant à petit feu; toutefois, son frère restait la personne qu’il aimait le plus au monde.

De son jeune âge, il ne garde que très peu de souvenir, la plupart d’entre eux concernant son frère aîné. Malgré sa maladie, ce dernier était toujours là pour lui; longtemps, Kaën avait voulut devenir guérisseur, et trouver un remède au mal qui, jour après jour, rongeait son frère, l’amenant sans cesse plus près des portes de la mort. Même étant enfant, il avait toujours envié cette faculté que Shaan avait de sans cesse sourire devant l’adversité, ne se laissant jamais écraser par les coups dur de la vie. Il s’agissait, à n’en pas douter, d’une vie sans histoire.

Puis un jour, tout changea.

Comme bien souvent, il n’y eu aucun préavis, aucun avertissement; en quelques minutes, sa vie bascula. Il fallait croire que, en Mileona, la guerre n’est jamais bien loin; une nuit d’hiver, un groupe de guerriers de Zukiel envahit son village, ravageant, pillant, brûlant, détruisant tout sur leur passage, sous prétexte que ce dernier se trouvait du côté des terres ennemies. Il n’y eu que peu de survivants, habitants éparts, blessés et sans défense pour la plupart. De cette nuit, il ne se souvient que peu de chose; les cris, le feu, dévorant tout, la douleur, puis le noir et le froid, suivit du silence, lourd, pesant, qui paraissait figé dans l’air.

Le tout c’était passé trop rapidement; on l’avait attaqué, lui lacérant le dos d’un coup d’épée, avant de lui crever l’oeil de la même manière, le laissant pour mort, les hurlements des gens autour de lui résonnant encore dans son esprit. Lorsqu’il fut certain que les assaillant étaient tous partis, il tenta tant bien que mal de fuir, ne réussissant pas à aller bien loin, son sang s’écoulant sans s‘arrêter de ses plaies.  

Tout était flou autour de lui. Son oeil gauche le brûlait comme du feu, et son corps entier lui faisait terriblement mal. Durant un moment, il se demanda s’il allait mourir; cela aurait été tellement bête, tout de même... Mourir comme ça, seul, dans le froid mordant de l’hiver; pour peu, il aurait presque préféré que les soldats ennemis le trouvent et l’achèvent.

Il ne devait la vie qu’à Shaan; ce dernier le découvrit, évanoui au sol, près des limites du village. Fuyant le plus loin possible de peur qu’on ne les retrouve, il le porta jusqu’à une grotte, à quelques kilomètres du village. Tout était arrivé tellement rapidement; c’était à peine si son frère aîné avait eu le temps de prendre le strict nécessaire avec lui. Lorsqu’il se réveilla, Kaën ne reconnu pas l’endroit où il était. La faible lumière d’un feu de camp éclairait les sombres parois rocheuses de la petite caverne où ils séjournaient depuis trois jours déjà. Kaën passa les jours suivants comme dans un rêve, rendu fiévreux et affaiblit par ses blessures.

Il ne sut jamais ce qui était arrivé à leurs parents; son frère ne voulut pas le lui dire, souhaitant sans doute lui épargner le fait de savoir de quelle façon ces derniers avaient quitter ce monde. Il se doutait bien qu’ils avaient été tués dans l’attaque, mais il espérait malgré tout qu’ils n’avaient pas trop souffert. Tout cela lui paraissait tellement injuste... Son village n’avait rien fait de mal; il ne participait même pas à cette guerre insensée.

Puis le temps passa, et il finit par guérir des blessures qu’il avait reçu en cette nuit fatidique; il resta tout de même, malgré tout, aveugle d’un oeil. Néanmoins, il s’agissait surtout de l’état de son frère qui l’inquiétait; il avait beau n’avoir qu’une dizaine d’années, à l’époque, il était tout de même capable de voir que ce dernier allait de plus en plus mal au fil de temps qui passait. Et puis, même s’il le voulait, il ne pouvait pas l’aider à aller mieux; tout ce qu’il pouvait faire, c’était d’essayer de subvenir à leur besoin du mieux qu’il le pouvait.

Durant près de deux ans, ils restèrent dans cette petite caverne, n‘ayant de toute façon par d‘autre endroit où aller Kaën, par la force des choses, dut se résoudre à voler pour leur permettre de survivre, son frère étant de toute manière trop faible pour tenter de trouver un travail dans la ville la plus proche. Il était alors âgé de 12 ans, tandis que son frère en avait 16; depuis un moment déjà qu‘ils vivaient du mieux qu‘ils le pouvaient. Il pensait qu’il ne lui serait pas possible de tomber plus bas, mais il ne savait pas à quel point il pouvait se tromper...  

Lors d’une nuit particulièrement froide, son frère aîné perdit finalement la longue lutte acharné qu’il menait contre la maladie qui le rongeait depuis son enfance. Ce fut à n’en pas douter la pire nuit de sa vie, bien pire que celle où son village avait été brûlé. Son frère, Shaan, était mort, et il n’avait rien put faire pour l’en empêcher. On lui avait enlevé la personne qui comptait le plus au monde pour lui; il avait eu l’impression de mourir, à ce moment, lui aussi. Il se sentait vide, vide et froid; une colère sourde grondait à l’intérieur de lui, mais il n’avait même personne à blâmer, sinon peut-être lui-même, pour ne pas avoir réussit à éviter que cela ne se produise.

Toutefois, chose certaine, il ne voulait pas rester ici. Il ne le pouvait pas. Kaën enterra son frère sous un vieux chêne non loin de là, avant de partir pour la capitale, résolut à s’occuper seul de lui-même; de toute façon, qui d’autre lui restait-il?

Et c’est ainsi qu’il vécu pendant près de deux autres années, se cachant dans les bas fonds de la capitale de Takaenoss, volant ceux qui étaient assez stupides pour laisser leurs possessions sans surveillance. Il savait que sa situation était précaire, mais il ne savait pas quoi faire d’autre. Son frère, lui, aurait sut, mais il n’était plus là pour le lui dire.

Et puis, un jour, alors qu’il devait avoir 14 ans, sa chance finit en par tourner, enfin, si l’on puis dire. Alors qu’il errait, sans véritable but, dans les dédales des rues de la ville, il aperçut un homme, tout de noir vêtu, portant un paquet, semblant immergé dans une discussions avec une personne qu’il ne parvenait pas à voir. Tentant le tout pour le tout, il réussit à le voler, s’échappant de justesse dans les ruelles sombres de la capitale; heureusement pour lui, son poursuivant ne semblait pas être un habile coureur. Une fois en sécurité, dans l’un des nombreux repaires que les écumeurs des bas fond de la ville utilisaient fréquemment, il se décida à inspecter sa trouvaille.

Il s’agissait d’un livre, recouvert d’une épaisse couverture de cuir noir. Tout d’abord déçu, Kaën se dit qu’au moins, il pourrait toujours le revendre; il pourrait sans doute en tirer un bon prix. Puis, regardant le titre, il ne put s’empêcher d’être intéressé malgré lui: «Les fondements de l‘art de la nécromancie». La nécromancie... voilà une chose dont il avait entendu parler ici et là.

L’art de ramener les morts à la vie.

Enfin, il s’agissait plutôt du but ultime que cette magie voulait atteindre. Immédiatement, il comprit tout le potentiel de cette découverte. S’il lisait ce livre, et continuait dans cette voie, s’il s’entraînait suffisamment peut-être qu’un jour...

Il pourrait le ramener.

Dès lors, il ne se concentra plus que la dessus, en faisait même une idée fixe. Lisant tout ce qu’il trouvait sur le sujet, volant les livres quand cela lui était utile, il amassa le plus de connaissances possible. Lorsqu’il eu 15 ans, il commença à effectuer ses premières «expérimentations»; la mort devint quelque chose de naturel pour lui. Utilisant des cadavres, il cherchait sans cesse à pousser les limites de la nécromancie de plus en plus loin.

Vint un moment où il décida qu’il ne pouvait plus rester sur cette terre; il allait quitter Takaenoss, pour aller rejoindre cette terre dont il avait tant entendu parler: Ashvaara, cet endroit où, paraissait-il, tout était possible. Il avait désormais 19 ans; depuis 5 ans qu’il étudiait la nécromancie, et il croyait enfin être près pour ce voyage. Il n’avait plus rien à faire sur ce continent désolé, où l’on survivait plus que l’ont vivait.

Avant de partir, il retourna à la grotte où Shaan et lui avait vécu. Retrouvant le vieil arbre, il déterra le corps de son frère, dont-il ne restait plus que des os, avant de l’emporter avec lui. Il allait en avoir besoin, s’il voulait le ramener; et puis, s’il n’avait pas de cadavre sous la main, il lui serait toujours possible de l’utiliser...

La traversée de la Forêt du Non Retour fut moins pénible qu’il l’eut cru tout d’abord. Changer de monde fut étonnement facile; et puis, comme sur la terre qu’il venait de quitter, la guerre y était présente. Comme toujours...

Il rejoint l’Ordre du Faucon Noir. De son ancienne identité, il ne restait plus rien; désormais, on allait le connaître sous le nom de Khrona, le nécromancien.

Il allait retrouver la Tour invisible d’Ashann, le Dieu solitaire, et allait ramener son frère à la vie. Il s’était juré d’y parvenir; il n’aurait de cesse de chercher jusqu’à ce qu’il la trouve, et qu’il accomplisse enfin son but.

Oui, il allait réussir... Il allait le faire revenir d’entre les morts.

Quoi qu’il en coûte.





Objet(s) personnel(s): Un pendentif en argent, contenant un mèche de cheveux de son frère. De plus, il traîne constamment les ossements de ce dernier dans un sac magique, près à les utiliser au besoin.


Autre: Il a parfois du mal à appréhender les distances à cause de son oeil aveugle.
_________________
[color=grey:ec0993f281][i:ec0993f281]~I confess

I'm always afraid

Always ashamed

Of what's inside my head~[/i:ec0993f281][/color:ec0993f281]


Dernière édition par Khrona le Mer 17 Mar - 02:03 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Mar - 23:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shiranui
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 28
Âge: 21 ans
Race: Homme-animal
Métier: Chasseur
Pouvoir(s): Armure en argent
Arme(s): Katana/poignards
Groupe/Organisation: Aucun(e)
Localisation: Quelque part, on sait jamais peut-être pas loin...

MessagePosté le: Dim 14 Mar - 23:44 (2010)    Sujet du message: Khrona Répondre en citant

                            Membre Accepté!
_________________
Où que tu sois,
Par-delà les frontières, les forêts et les mers
Je te promet, petit frère...

Je te retrouverai


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:48 (2017)    Sujet du message: Khrona

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Ashvaara Index du Forum -> Ashvaara, le nouveau Monde -> Le Registre -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com